Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

vendredi 20 novembre 2015

Une braise sous la cendre

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1


 Une braise sous la cendre

Sabaa Tahir
Editions Pocket Jeunesse
523 pages

Genre : Jeunesse, Fantasy
Prix : 18.90 €




  



Le résumé

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Alors, alors....

Ce roman es une véritable bombe que j'ai dévoré d'une seule traite tellement il n'était pas pensable de le refermer avant de l'avoir terminé.

L'histoire nous entraîne dans un monde ou la brutalité règne, ou le moindre faux pas peut vous coûter la vie. Le ton est donné dès le premier chapitre lorsque nous faisons la connaissance de Laïa, une jeune fille qui fait partie du peuple des Erudits. Autrefois, ce peuple se partageait le pouvoir avec les Martials. Mais ceux-ci ont pris le dessus et désormais les érudits sont opprimés, torturés, tués dans le pire des cas.

La vie de Laïa bascule lorsque son frère est arrêté pour trahison et que le reste de sa famille est assassiné sous ses yeux par un Mask, un soldat d'élite formé dans la terrible école militaire de Blackcliff.

Pour libérer son frère et venger sa famille, Laïa rejoint la résistance et se lance dans une mission suicidaire : intégrer l'école militaire en tant qu'esclave de l'impitoyable commandante qui la dirige.

En parallèle de l'histoire de Laïa, nous suivons le parcours d'Elias, un jeune homme formée pour devenir un Mask dans la forteresse de Blackcliff et dont la mère n'est autre que la commandante. On pourrait s'attendre à ce que sa vie soit plus douce mais devenir un Mask est un chemin terrible où la mort peut vous surprendre à chaque instant. De plus Elias ne supporte plus le destin qui est censé être le sien et décide de déserter.

Le récit alterne donc entre ces deux jeunes gens que rien ne prédisposait à se rencontrer. Chaque chapitre nous emmène dans un monde de plus en plus angoissant, sombre et violent. Sabaa Tahir, l'auteur, ne s'embarrasse d'aucun préjugé et nous livre une histoire brute qui vient percuter l'imaginaire du lecteur, ne lui laissant aucun répit.

J'ai apprécié l'évolution de Laïa, petite biche apeurée, qui au fil des pages se forge un mental d'acier. Pour Elias, on ne peut que l'aimer dès que l'on fait sa connaissance : il exècre l'éducation qu'il a reçu, ce qu'il est obligé d'accomplir et ne rêve que de justice.

Je n'oublie pas les personnages secondaires qui sont très bien exploités et qui occupent un rôle prépondérant aux côtés nos deux héros.



En résumé, une lecture totalement addictive, un déroulement qui vous remue les tripes, un monde sans pitié, Sabaa Tahir réussit à nous livrer une histoire sans temps mort qui réjouira un large public. Un ouvrage à offrir ou a s'offrir sans aucune hésitation.



3 commentaires:

  1. J'ai encore plus envie de le lire... Et merci car on en apprend un peu plus sur l'histoire que je trouvais quand même un peu flou..
    Bisouuuuuuuus

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me tente tellement ! Il faut vraiment que je le lise **

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...