Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

mardi 26 janvier 2016

La fugitive de Whitechapel

Couverture Londres la ténébreuse, tome 1 : La fugitive de Withechapel


Londres la ténébreuse
Tome 1 : La fugitive de Whitechapel

Bec McMaster
Editions J'ai Lu
462 pages

Genre : Fantasy
Prix : 7.95 €




 

Le résumé
 
Sans le sou, en charge de ses petits frère et soeur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?

Alors, alors....

L'auteure, nous immerge dans un univers assez complexe dès les premières pages de son livre et sur le moment j'ai eu peur de ne pas m'y retrouver. Au delà de la découverte de Londres à l'époque victorienne et de ses lois rigides il m'a fallu un petit moment pour intégrer la façon dont cet univers angoissant fonctionnait.

Le monde est régit par des sangs bleus, entendez par là, des créatures entre les humains et les vampires. Humains, ils ont été contaminé par un virus qui les pousse à se nourrir de sang et qui les entraîne vers la disparition graduelle de l'humanité qui persiste en eux et à devenir des vampires. Pas les gentils vampires auxquels nous sommes habitués mais ceux qui veulent juste vous saignez pour faire un bon repas.

C'est dans ce environnement hostile qu'évolue Honoria, une toute jeune fille, qui à a sa charge sa sœur et son frère depuis la mort de son père. Elle a fui les beaux quartiers pour trouver refuge dans les bas-fonds de Londres, à Whitechapel. où pullulent les voyous et les pauvres gens.

Tous bascule pour elle, lorsqu'elle perd son travail et de ce fait, tout moyen de subsister.

C'est alors que Blade, un sang-bleu renégat, qui règne sur Withechapel lui propose un marché : en échange de leçon de maintien et de savoir-vivre, il lui offre sa protection.

Toutefois, ces leçons sont un leurre car Blade n'a qu'une seule idée : devenir le maître d'Honoria et pouvoir gouter son sang.

Bec McMaster nous propose ici une histoire originale et étonnante bien loin de ce que j'imaginais en ouvrant cet ouvrage. Une fois passé les premiers moments de flottement dont je vous parlais tout à l'heure, je me suis laissée captiver par ce monde fantastique où règne la terreur.

Le style d'écriture est rythmée et la mythologie crée par l'auteure est vraiment très intéressante.
Les personnages sont dans l'ensemble charismatiques et j'ai beaucoup aimé la façon dont été traité le personnage d'Honoria. Sans être une super héroïne, elle a un caractère affirmé mais n'hésite pas à se sacrifier pour ceux qu'elle aime.

Et si l'on gratte sous le coté macho de Blade et ses réflexions parfois déplacées, le personnage devient vraiment intéressant.

La fugitive de WhiteChapel a été une lecture que j'ai beaucoup appréciée de par l'originalité de la trame et la richesse du monde sans pitié dans lequel nous projette l'auteure.

Je vous le recommande si vous voulez vous frotter au steampunk et au paranormal, le tout saupoudré d'un soupçon de romance.  
 

Ce roman m'a étonné et enthousiasmé à la fois. Une véritable réussite !

Merci aux éditions J'ai Lu pour Elle  pour la découverte de ce roman.

Résultat de recherche d'images pour "j'ai lu pour elle"

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...