Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

vendredi 8 janvier 2016

Si c'est la fin du monde

Couverture Si c'est la fin du monde


Si c'est la fin du monde

Tommy Wallach

Editions Nathan
237 pages

Genre : Jeunesse
Prix : 17.90 €




  





Le résumé

Et si une météorite avait deux chances sur trois… de faire exploser la Terre dans deux mois ? Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparaît dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard.
Tout à coup, l’avenir n’a plus la même importance… L’anarchie s’installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer.
Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu’ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps…

Alors, alors....




Première chronique de l'année avec un genre que j'affectionne particulièrement, un ouvrage post-apocalyptique et un titre évocateur « Si c'est la fin du monde ». Il s'agit du premier roman de Tommy Wallach, un jeune écrivain de 32 ans qui fait partie des meilleures ventes du NewYork Times, excusez du peu, et que vous pourrez trouver en librairie dès le 7 janvier.

L'histoire nous emmène à la suite de quatre adolescents qui fréquentent le même lycée sans , toutefois, se côtoyer plus que cela. Il y a Peter, l'ado sportif, très populaire dans l'établissement, Anita, l'élève modèle, Andy le junky de service et Eliza qui traîne une mauvaise réputation.

Ces jeunes adultes vont se retrouver confronter à la même situation dramatique, lorsqu'on annonce à la population qu'une météorite à deux chances sur trois de s'écraser sur terre et ce, dans un délai de deux mois.

Cette nouvelle va les pousser à faire des choix auxquels ils ne se seraient jamais confrontés en temps normal et à profiter pleinement, et selon leurs envies, des deux mois hypothétiques qu'ils leur restent à vivre.

Je vous avoue que c'est avec délectation que je me suis plongée dans ce roman, curieuse de découvrir à quel sauce nos personnages et leurs proches allaient être mangés.

L'auteur a choisi d'exploiter le coté violent que ce genre d'événement peut susciter et entraînent nos quatre protagonistes dans un monde où les codes habituels n'existent plus, leur faisant faire des choix assez surprenants, loin de ce qu'ils auraient décidé si rien n'avait changé.

C'est une lecture agréable mais bien loin du coup de cœur que j'espérais. Si la première moitié du roman m'a enchantée j'ai trouvé que la seconde était remplie de longueurs alors que j'aurais préféré quelque chose de plus explosif. Non pas qu'il ne se passe rien mais la trame est vraiment linéaire.

A partir de ce moment, Tommy Wallach a perdu l'enthousiasme de la lectrice lambda que je suis car j'ai trouvé que les réactions et les décisions de nos héros n'étaient plus plausibles, je n'y croyais plus. Vivre pleinement et se faire plaisir, d'accord, mais il ne faut pas que cela soit trop irréaliste.

Un avis mitigé donc pour cette lecture qui aurait gagné à plus de simplicité et à moins de stéréotypes.

J'ai toutefois lu des avis très positifs concernant cet ouvrage c'est pourquoi je vous invite à vous faire votre propre opinion.





Une lecture qui m'a déçue, j'en attendais beaucoup plus !

Merci aux éditions Nathan  pour la découverte de ce roman.



3 commentaires:

  1. C'est amusant c'est vrai on a le même avis ^^ mais j'ai l'impression qu'on n'est pas les seules. C'est dommage car je portais beaucoup d'espoir dans cette lecture :/

    RépondreSupprimer
  2. disons que dans mon cas je n'en attendais pas grand chose mais c'est vrai que certaines actions sont assez excessives !

    RépondreSupprimer
  3. Je vais le lire très prochainement... à voir, donc!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...