Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

vendredi 18 novembre 2016

{Chronique} La reine du Tearling

Couverture La reine du tearling




La reine du Tearling
Erika Johansen

Editions JC Lattès
480 pages

Sortie : 2 novembre 2016
Prix : 22.00  








Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l'escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s'est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu'elle découvre vont la pousser à commettre un acte d'une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d'embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende... ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.



Vous ne rêvez pas, c'est bien un roman fantasy que je vous présente aujourd'hui. C'est un genre qui m'attire rarement (bon j'avoue une grande faiblesse pour Robin Hobb tout de même) et pour ce roman c'est uniquement le résumé qui m'a donné envie de le découvrir.

Je suis donc parti à l'abordage du royaume du Tearling, royaume né de la folie des hommes et de leur non-respect de l'environnement dans un futur lointain et j'y ai découvert Kelsea qui vient tout juste de fêter ses 19 printemps. Cet anniversaire marque un tournant dans sa vie. En effet, Kelsea est l'héritière du trône et au décès de la reine-mère, alors qu'elle n'était encore qu'un nourrisson, elle a été soustraite au danger de mort qui régnait sur sa personne et a été élevée dans le plus grand secret par un couple dévoué dans un endroit reculé du Tearling.

Mais aujourd'hui il est temps de se rendre dans la capitale pour revendiquer son titre face au régent.

C'est entourée par les gardes de la reine que commence ce périple au long cours qui ne sera pas de tout repos car de nombreuses personnes n'ont aucun intérêt à ce que Kelsea monte sur le trône.

Arrivée dans son fief, la jeune fille va immédiatement se rendre compte de l'horreur qui y règne et découvrir que la stabilité politique de son pays se fait à un prix qu'elle n'est assurément pas encline à payer.

Pour le bien de son peuple Kelsea est prête à transgresser toutes les règles et va nous entraîner dans une aventure hors du commun où la loyauté et l'abnégation permettront peut-être au peuple du Tearling de survivre.

Alors, je ne vais pas y aller par quatre chemins, c'est un roman que j'ai adoré. Je n'avais qu'une hâte lorsque je devais faire une pause dans ma lecture c'est de retrouver Kelsea et son histoire.

C'est une héroïne tellement attachante, bien loin des clichés parfaits que l'on nous sert quelquefois. Ce n'est pas une jeune fille très jolie, elle est même un peu boulotte mais cela n'entache en rien la détermination qu'elle a à gouverner alors qu'elle se retrouve propulsée à la tête d'un pays et qu'elle n'y connait rien en la matière. Elle ne ménage pas son entourage quitte à faire grincer pas mal de dents. C'est une personne entière qui, au fil du temps, va s'affirmer et gagner le respect de tous.

L'histoire en elle-même est un véritable délice. J'étais transportée par ce que je découvrais au fil de ma lecture et les quasi 500 pages de cet ouvrage ne m'ont pas suffit.  Il faut dire que j'étais de toute façon conquise dès le premier chapitre. Ce qui me rebute bien souvent dans la fantasy est la quantité d'informations à ingérer pour s'immerger dans l'histoire. Ici, tout est clair, précis, fluide. Les chapitres sont longs, très longs, mais cela n'entache en rien le rythme imposé par l'auteure.

Vous l'aurez compris, la Reine du Tearling est une fresque épique qui m'a totalement subjuguée et qui m'a fait voyager dans un monde hors du temps.
La reine du Tearling est un cocktail réussi alliant dystopie et fantasy. Une histoire palpitante, une intrigue bien ficelée, une héroïne attachante, tout est réuni pour faire de cet ouvrage un
 
Une aventure magistrale !

4 commentaires:

  1. Ta chronique m'a donné envie de découvrir ce roman...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu uniquement les quelques premières lignes de ta chronique car je l'ai acheté à Montreuil et comme toi il m'attirait comme un aimant :p

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas trop ce genre de roman d'habitude mais il est un coup de coeur pour tout le monde sur la blogo! Je crois que je vais me lancer bientot!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré ce roman et j'ai hâte de lire la suite

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...