Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

mardi 16 mai 2017

{Chronique} Les décharnés : une lueur au crépuscule





Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?


Ceux qui me suivent régulièrement le savent. Si il y a quelque chose que je n'aime pas beaucoup, ce sont les zombies. Alors ne croyez pas que j'ai changé d'avis, ces mangeurs de chair me terrifient toujours autant mais plusieurs choses m'ont décidée à partir à la découverte de ce roman (mode maso on !).

Tout d'abord, l'action se passe en France, chose relativement rare puisque habituellement ce sont surtout les rues américaines qui sont le théâtre des déferlantes de morts-vivants, ensuite l'auteur est français et enfin, c'est un roman auto édité.

Pour Les décharnés, il ne m'a fallu que trois pages exactement pour savoir que cette lecture allait me plaire puisque je suis tombée sous le charme de Patrick, agriculteur dans un petit village de Provence.
Quinqua irascible, asocial, râleur, j'ai eu l'impression que l'auteur décrivait mon pendant masculin ce qui explique sans doute toute la sympathie que j'ai immédiatement ressentie pour ce personnage.

Nous voici donc au mois de juin, le soleil tape, les cigales chantent et Patrick se repose sous un arbre après une dure journée de labeur. Son petit plaisir, mis à part une bière, est de se moquer des automobilistes qui sont coincés dans les embouteillages en contrebas de sa propriété.

Mais subitement, tout dérape et l'apocalypse débarque. Les automobilistes commencent à vouloir faire ripaille des cerveaux des uns et des autres et c'est une véritable horde de zombies qui envahisse la propriété de notre quinquagénaire.

Ni une, ni deux, celui-ci court se mettre à l'abri dans sa maison refusant d'aider ceux qui, pour l'instant, ont échappé au massacre. Jusqu'à ce que son regard se porte sur une petite fille de 9 ans qu'il décide de sauver.

Les voici seuls face à une marée de zombies et ce n'est peut être pas cela le plus difficile pour notre agriculteur. Se retrouver face à une enfant pourrait bien être le plus grand défi de toute sa vie.

Alors, je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps c'est un roman que j'ai littéralement dévoré (oui, c'est facile je sais) et que j'ai adoré pour une raison très simple. Oui il y a des zombies, normal me direz-vous, mais il y a surtout une relation entre deux personnages qui va porter la totalité de ce roman. Une relation qui évolue au fil du temps et qui rend Patrick et Emma terriblement attachants. C'est surtout cette duologie qui ressort au final de cette histoire reléguant les zombies au deuxième plan.

L'écriture de l'auteur est à la fois très réaliste, brutale, faisant ressortir le pire et le meilleur de la société humaine mais aussi parfaitement maîtrisée. Il a su trouver la juste mesure entre émotion, hémoglobine et suspens.

Pour un premier ouvrage, c'est une réussite. Les amateurs du genre apprécieront forcément, mais ceux qui le sont moins, comme moi y trouveront également leur compte. (mode mado off).

Une petite précision qui m'a fait beaucoup rire. Je m'imaginais Paul Clément, l'auteur, comme un vieux monsieur rôdé aux aléas de la vie et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que c'est un tout jeune homme dans la vingtaine. Nos jeunes auteurs ont du talent et cela laisse présager de belles choses à venir.


En conclusion, Les décharnés est plus qu'une bonne surprise, c'est, je le répète, une véritable réussite qui m' a fait passer un moment agréable (oui, je sais agréable quand il y a du sang partout, il faut que j'aille faire une thérapie) et qui a tourneboulé mon petit coeur.
N'hésitez pas à découvrir cet ouvrage, je vous le conseille vivement !

 

6 commentaires:

  1. Je garde un très bon souvenir de ce roman, comme pour toi il a été une bonne surprise, je ne m'attendais pas à apprécier autant !

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais donner envie de découvrir un livre toi ^^ Il me tentait déjà bien, donc si j'en ai l'occasion, je craquerai sans hésiter :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours été intrigué par ce bouquin, ton avis me donne envie de lui laisser sa chance, je suis curieuse :)

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas un livre pour moi mais contente qu'il t'ai plu ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je le note même si je suis comme toi et je n'apprécie pas particulièrement les zombies. A voir...

    RépondreSupprimer
  6. Je note !!! J'adore the walking dead donc je pense que ça pourrait me plaire ^^

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...