Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

mercredi 21 juin 2017

{Chronique} L'homme feu


Couverture L'homme feu






Personne ne sait exactement quand et où cela a commencé.
Sur le corps des hommes et des femmes de magnifiques tatouages apparaissent et brûlent plus ou moins violemment les individus qui les portent... Boston, Détroit, Seattle... sont frappés. Il n'existe pas d'antidote.
Harper est une infirmière merveilleusement bienveillante. Le même jour, elle découvre qu'elle est enceinte et qu'elle est touchée par le virus. Paniqué son mari fuit.
Et dans ce monde en ruines où des micros sociétés se créent et des milices d'exterminations traquent les malades, Harper va rencontrer l'Homme-feu capable de contrôler le feu intérieur qui consume les humains. Ensemble, ils vont tenter de sauver une société terrorisée où chacun est prêt au pire pour tenter de survivre.
Une fresque aussi profonde que fascinante sur l'homme face à ses peurs vertigineuses et à sa puissance de vie.
Titre original : The fireman

Une lecture qui m'a pas mal occupée ces dernières semaines puisqu'il s'agit d'une belle briquette de 700 pages. Un ouvrage sur lequel l'auteur a travaillé pendant quatre ans avant de le proposer à ses lecteurs. Et cet auteur il s'agit de Joe Hill. Ce nom ne vous dira peut être rien puisqu'il s'agit d'un nom de plume mais cet écrivain est tout simplement le fils de Stephen King que l'on ne présente plus.

C'est une information que j'ignorais avant d'écrire cet avis et c'est la quatrième de couverture qui a tout simplement attiré mon attention et donné envie de découvrir ce roman présenté comme un mélange de thriller et de science-fiction.

Imaginez ! Du jour au lendemain, d'étranges tatouages sont apparus sur le corps de la population mondiale. Cela aurait pu être sans conséquence si ces marques ne s'embrasaient et de ce fait, vous transformaient en torche vivante. L'écaille, c'est ainsi que l'on nomme cette maladie est partout. Et il n'existe aucun traitement. Le monde est plongé dans un chaos total et les incendies déciment tout sur leur passage.

Au milieu de cette désolation, Harper œuvre pour aider les malades. L'abnégation dont elle fait preuve est totale et elle va le payer de la pire des façons puisqu'elle va être contaminée à son tour alors qu'elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte.

Une seule solution pour elle. Fuir les milices qui traquent et abattent les malades pour sauver la vie qu'elle porte.

Son salut se présente lorsque sa route croise celle d'un homme capable de maîtriser le feu qui couve chez les infectés. Et si vivre avec l'écaille était possible ?

Je ne savais pas à quoi m'attendre lorsque j'ai entamé ma lecture mais voici une histoire dont on ne sort pas indemne et qui est à mettre entre les mains d'un public averti. La violence physique et verbale est présente tout au long de ce récit et, si elle m'a quelquefois dérangée, il ne pouvait en être autrement pour ce monde apocalyptique.

Le style d'écriture de l'auteur est à l'image de cette violence : brut de décoffrage, sans fioriture, percutant et très imagé. Il ne laisse aucun répit à son lecteur.

On pourrait dès lors se dire que c'est une histoire basique qui nous est délivrée. Mais que nenni ! L'univers imaginé est sublimement exploité, les retournements de situations m'ont laissée pantoise et je me suis rongée les doigts jusqu'à l'os tellement certaines situations m'ont stressée.

Ajoutez à cela des personnages qui ne vous laisseront pas indifférents, que ce soit ceux qui font preuve d'altruisme ou ceux qui vous donnent envie de vomir. Il n'y a pas de juste milieu, vous devrez choisir un camp.

Joe Hill nous propose ici un roman explosif qui n'a rien à envier à son King de père. On se laisse vite submerger par cette histoire qui nous mène aux tréfonds de l'âme humaine avec ses violences, ses peurs et ses espoirs. Un portrait sans aucune concession d'une société où l'égoïsme, la peur et la bêtise occupent les premières places. Cela ne vous rappelle rien ?!

A découvrir de toute urgence !



4 commentaires:

  1. Belle chronique 😉
    Mais je ne sais pas si je vais me lancer, j'ai toujours un peu de mal avec les livres où il y a de la violence et de l'injustice... En tout cas Le thème post-app a vraiment l'air intéressant ^^

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air sympa, je me le note, à voir :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert cet auteur avec sa série de Comics Locke & Key qui est extraordinaire! Du coup je vais noter le titre de son roman. Je suis curieuse^^

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait le genre de livre qui me tenterait vraiment je pense!!
    Je le savais moi pour Joe Hill ;)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...