Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

mardi 27 octobre 2015

Place Colette

Couverture Place Colette




  Place Colette 

Nathalie Rheims
Editions Léo Scheer
315 pages

Prix : 20.00 €




  


{Chronique de Laurent}

Le résumé

À l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la véritable maladie ; il l’opère et la sauve. La jeune fille a passé ce temps immobile à découvrir la littérature et les textes classiques. Elle voue une passion sans limite au théâtre. Revenue à la vie, elle tourne autour de la Comédie-Française et de la place Colette. Le jour de ses 13 ans, elle entre dans la loge d’un comédien dont elle est tombée amoureuse. Bien qu’il ait trente ans de plus qu’elle, elle lui propose de devenir son cadeau d’anniversaire.
Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, est l’histoire d’une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre. Écrit à la première personne, il est pourtant aux antipodes de ce que l’on qualifie d’autofiction : le mensonge enveloppé dans une rhétorique de vérité. C’est un « roman-vrai », où l’auteur se cherche et finit par faire tomber le masque.

Alors, alors....

 
Je vous invite à présent à partager un ouvrage que j’ai eu le plaisir de découvrir durant la période estivale qui s’intitule « Place Colette et qui est signé Nathalie Rheims, une auteure dont j'ai déjà parlé à plusieurs reprises avec notamment le magnifique ouvrage paru la saison dernière chez Michel Lafon qu’elle a consacré au cimetière du Père Lachaise.

Ici, c’est plutôt sur une partie totalement inédite de sa vie qu’elle nous entraîne avec, en fil rouge, sa passion dévorante pour le théâtre mêlée à une attirance particulière pour un comédien à l’affiche de la Comédie Française avec qui elle va avoir, durant plusieurs années, une liaison amoureuse passionnée...

Elle nous livre, dès le début des son ouvrage, un petit retour sur son enfance, victime à 9 ans d’une erreur de diagnostic qui la cloue, pendant plusieurs année sur un lit d’hôpital. 

Un calvaire qui prendra fin grâce à l’intervention d’un chirurgien qui, décidant de l’opérer, réussira à la sauver et la faire sortir définitivement de ces années de calvaire. 

Des années mises à profit, malgré tout, pour s’intéresser à la littérature et dévorer les textes classiques, ce qui la conduira logiquement un jour, Place Colette, un magnifique quartier près du Palais-Royal dont une aile, la salle Richelieu, abrite depuis 1680 la Comédie Française.

Sa passion pour le théâtre se conjuguera à une autre passion, amoureuse celle-ci pour un acteur du « Français » de 30 ans son aîné (elle a 13 ans, il en a 43, au début de leur relation !)

Nathalie Rheims ne cache rien et au-delà de ce qu’elle dévoile de son intimité, elle explore cette partie inédite de sa vie avec une écriture fluide, limpide où se mélangent émotion et sensualité.

Un roman « vérité » que l’on parcourt en s’attachant à ne voir qu’une héroïne qui, de petite fille, se métamorphose au fil des pages en femme.

Je vous recommande donc, sans hésiter « Place Colette » le dernier roman de Nathalie Rheims paru aux éditions Léo Scheer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...