Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

vendredi 22 janvier 2016

L'île d'Elle





 L'île d'elle 

Régis Delène Bartholdi
Editions du Mérite
262 pages

Prix : 21.00 €




  

{Chronique de Laurent}

Le résumé

« Isabelle était à mon côté, lovée sur son sac de toile rêche posé sur le sable. Sa robe de lin sèche empesée de sel épousait le galbe de son corps. Sa peau perlait par endroit de quelques larmes de sang, des perles d'innocence, grandies d'une victoire après la lutte. Je n'osais la réveiller de sa fatigue. Silencieusement, je l'observais lorsqu'un vol d'oiseaux de haute mer à l'empennage inquiétant vint à l'aplomb de nos corps épuisés. L'impressionnante voilure des goélands nous couvrait de leur ombre. Isabelle était ailleurs, je n'osais la soustraire à ce soulagement. Ses traits fins, lissés, apaisés s'étoilaient de sable par endroits. Elle semblait voyager sur un autre continent, une autre grève que celle de notre nuit d'égarement. Ses lèvres muettes scellaient une promesse qu'elle m'adressait en une voluptueuse offrande. »

Alors, alors....

 
Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose un ouvrage intitulé « L’île d’Elle » et paru en Décembre dernier aux éditions du Mérite.

Son auteur, Régis Delène Bartholdi, arrière petit neveu du célèbre sculpteur Frédéric Bartholdi, se révèle, à travers ce premier roman, être un auteur dont l’écriture ne peut laisser indifférent. On comprend, dès les premières pages, que l’on va pouvoir s’évader, à travers une écriture ciselée et des mots choisis, dans une véritable aventure ayant comme finalité la recherche du bonheur absolu...

Lui, est artiste peintre en mal d’inspiration. Elle, Isabelle, sa femme, accepte de tout abandonner pour le suivre sur une île déserte. Autant dire, tout plaquer, fuir la société de consommation pour renouer avec la nature et ce qu’elle offre pour vivre à son contact, en prenant le temps d’apprécier les petites choses et retrouver ainsi ce que vivre veut dire...

Et je peux vous dire que cette ode à la nature proposée par Régis Delène est à la fois originale, intrigante et impose une réflexion, parfois profonde, sur le poids des habitudes poussant parfois à tout remettre en question mais rarement à pousser jusqu’à se retrouver sur une île déserte...
Ici, nos deux Robinsons l’ont fait. Ils ont donc choisi de vivre hors du temps et d’accorder à la nature la place qu’elle mérite.

C’est donc pour cela qu’ils vont donc vivre à minima, d’un point de vue matériel, mais pleinement au niveau des nouvelles sensations qu’ils découvriront au cours de leur séjour, isolés du monde.
Vivre en fonction du soleil, jardiner pour se nourrir, pêcher, profiter de la beauté absolue des paysages et puis, lorsque les sens se remettent à fonctionner, retrouver l’inspiration, peindre pour lui, danser pour elle en communion avec ce nouvel éden.

Un éden parfois fragilisé par un bateau de touriste sur le point d’accoster ou la quête de l’eau difficile à trouver et qui redevient, pour le coup, l’élément vital sans lequel rien n’est possible.

Au final, une histoire, un rêve, que sais-je ? Mais surtout un moment que l’auteur nous offre et qui nous permet de sortir du train train et de s’évader, page après page, faute de mieux...

Je vous recommande donc « L'île d’Elle » de Régis Delène Bartholdi, un roman paru en décembre dernier aux éditions du Mérite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...