Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

jeudi 21 janvier 2016

The Révolution of Ivy

Couverture The Book of Ivy, tome 2 : The Revolution of Ivy


The Révolution of Ivy

Amy Engel
Editions Lumen
322 pages

Genre : Jeunesse
Prix : 15.00 €




  





Le résumé

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Alors, alors....


Le plus difficile va être de vous chroniquer ce deuxième opus sans rien vous dévoiler même si je sais que la majorité d'entre vous l'a déjà lu.

Souvenez-vous, Ivy a subit un mariage forcé car en tant que descendante des familles fondatrices, elle doit épouser Bishop, fils du Président en place.

La jeune fille, dès son plus jeune âge a été conditionnée par sa famille qui rêve de reprendre le pouvoir. Elle est programmé pour séduire Bishop, en soutirer le plus d'information possible et enfin le tuer.

Mais les deux jeunes gens tombent amoureux et Ivy doit faire un terrible choix entre son cœur et sa raison.

Dans ce second tome, Ivy a été bannie de son foyer, trahie par sa famille et surtout elle a perdu Bishop.

Elle se retrouve à l'extérieur de la ville qui lui apportait une sécurité relative et se retrouve confronter à une nature hostile où le pourcentage de survie est quasi-nul.

Ivy va devoir survivre et pour ce faire va s'allier avec d'autres condamnés qui ont réussi à échapper eux aussi à la mort.

Elle est prête à laisser son passé derrière elle mais le destin pourrait bien en décider autrement.

Voilà c'est un résumé très succinct je l'avoue mais il m'était difficile de faire autrement si je voulais laisser planer le mystère.

Concernant mon ressenti, je ne pensais pas que cela serait le cas, mais j'ai encore plus apprécié ce second tome que le premier.

Dès le début, l'histoire démarre sur les chapeaux de roues et l'auteure nous dévoile un monde sombre, oppressant auquel elle va confronter son héroïne sans lui faire aucune concession.

Le personnage d'Ivy prend encore de l'envergure en se forgeant un caractère à toute épreuve. On assiste à la transformation d'une biche apeurée en lionne enragée, qui découvre la liberté et qui doit se battre pour la conserver. J'ai vraiment apprécié l'évolution d'Ivy qu'Amy Engel propose à ses lecteurs.

Deux personnages secondaires apportent également de la consistance à l'histoire. Il s'agit d'Ash et Caleb qui seront indissociables du parcours d'Ivy. Ce second tome n'aurait pas eu la même saveur sans eux.

La plume d'Amy Engel a réussi encore une fois à me faire ressentir diverses émotions et à me transporter dans un univers passionnant. J'avais dit que je n'utiliserai plus le terme d'addictif pour parler de mes lectures mais je ne vois que ce mot pour vous donner mon ressenti.

C'est donc un roman addictif qui clôture à merveille cette saga et c'est le cœur serré que j'ai refermé cet ouvrage car l'univers d'Ivy va vraiment me manquer.
Je terminerai en vous parlant encore une fois de la couverture qui est juste magnifique. 
 

Une lecture coup de coeur ! 
Un sublime final pour cette saga qui m'aura fait rêver !

Merci aux éditions Lumen  pour la découverte de ce roman.

Résultat de recherche d'images pour "lumen editions"

2 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je commence cette saga !

    RépondreSupprimer
  2. Cette saga me tente beaucoup, beaucoup, et ta chronique ne fait que conforter ce sentiment!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...