Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques
                

mardi 25 octobre 2016

{Chronique} Cell.7

Couverture Cell 7


    CELL.7
 Kerry Drewery

Editions Hachette
  380 pages
 
Sortie : 28 septembre 2016
  Prix : 18.00  
 




En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.
 
Comme vous le savez, les dystopies sont mes lectures préférées. J'aime ces mondes futuriste où le pire de l'humanité transparaît avec des situations qui nous paraissent inimaginables mais qui au vu des événements actuels pourraient bien devenir un jour une réalité.

Nous sommes à Londres, dans un futur plus ou moins proche. Afin de rendre les crimes rarissimes et réduire les coûts qu'engendrait le système judiciaire celui-ci a été totalement modifié. Plus de juges, plus d'avocat, plus de procès.
C'est le peuple qui décide de la culpabilité ou de l'innocence des accusés. Et cela en 1 semaine. 7 jours, 7 cellules différentes pour arriver à celle où aura lieu l’exécution si vous êtes déclaré coupable.

Comment la population fait son choix ? Tout simplement en suivant une émission de télé-réalité qui l'oriente, selon le bon vouloir de la présentatrice, à voter pour ou contre la peine capitale. Mais faire part de son choix coûte cher, très cher et seuls les plus fortunés peuvent faire pencher la balance de la justice.

Martha a 16 ans. Martha vient de s'accuser du meurtre de l'un des hommes les plus respectés du pays. Martha sait qu'elle va mourir et pourtant elle est innocente. Quelles raisons ont bien pu la pousser à endosser ce meurtre et à se sacrifier ?

A l'heure où la justice est décriée dans notre société, où les tribunaux et les prisons sont surchargés, c'est une vision radicalement opposée que nous propose l'auteur, Kerry Drewery.

Dans une atmosphère pesante, c'est encore une fois l'oppression des classes sociales supérieures sur les petites gens qui est pointée du doigts et cela est d'un tel réalisme que cela fait froid dans le dos.

Nous allons suivre l'enfer que vit Martha tout au long de la semaine qui s'égrène et qui la mène vers la mort. Au fil des jours c'est une véritable introspection qu'elle mène sur elle-même et qui nous permet de comprendre la raison de son sacrifice.

Les chapitres alternent entre les changement de cellules et les émissions de télé-réalité où tout est fait par une présentatrice machiavélique pour que la sentence soit son équivoque pour la jeune fille.

L’écriture de l'auteur est précise, sans fioriture, et alors qu'il n'y a pas ou peu d'action, nous sommes entraînés dans une spirale infernale dont on ne peut trouver l'issue qu'en refermant son ouvrage.

Ajoutez à cela des personnages attachants ou horrifiants (pas de juste milieu dans cette histoire) et vous obtenez un récit terriblement efficace mettant en exergue les dérives de la société à travers la télé-réalité dont on nous rabat les oreilles à longueur de journée.



Cell 7 offre une vision de ce que pourrait être notre monde dans quelques années et nous pousse à nous interroger sur certaines dérives actuelles.
Un très bon roman grâce auquel j'ai passé un excellent moment de lecture alternant entre horreur,dégoût et espoir.




 

3 commentaires:

  1. Je suis assez d'accord avec tout ce que tu dis sur ce roman !

    RépondreSupprimer
  2. Cela fait froid dans le dos, bien d'accord...

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah il me tente beaucoup celui-ci !
    Ta chronique m'a donné encore plus envie xD

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...